BRITNEY

bolognaprocess

Un soir de janvier 2008, après avoir refusé de laisser ses enfants seuls avec la police, Britney Spears est envoyée en hôpital psychiatrique. Pendant 13 ans, elle sera placée sous la tutelle de son père. Sur les réseaux sociaux, démarre #FreeBritney qui fera d’elle une icône médiatique de l’oppression sexiste.

Avec Philippe Marien, performeur en situation de handicap, rappeur des Choolers Division, Paola Pisciottano crée un spectacle sur le phénomène de la starification, sur la fabrication de l’image de soi, entre le regard stigmatisant d’une société et le rêve d’être artiste.

A la croisée du true crime et du théâtre musical, la question ne sera pas Britney Spears mais bien ce que cette figure nous tend comme miroir. Dans un monde où les identités numériques sont une extension de nos existences, où il faut devenir mythique, devenir déclin, être une femme performante, être une performeuse, faire de sa vie une fiction, faire de sa vie une tragédie publique, BRITNEY est une éloge à la puissance de la fragilité.

« Contrairement à la norme des réseaux sociaux, Britney Spears ne polie pas ses contenus. Sa vie sur Instagram est tout sauf « instagrammable »: c’est-à-dire dépourvue d’angles et de rebords tranchants, de conflits et de contradictions. »

Ces spectacles vous intéresseront…