La Pavane

WOZU
Création 2021 Ce spectacle bénéficie du projet Coup de pouce

Un jardin auquel on accède par une volée de marches, il est ceint par un mur de vieilles pierres et surplombé par la végétation : si l’on fait silence et que l’on tend l’oreille, on peut entendre le passage du vent dans les feuilles, le froissement bavard des cigales, l’agitation de la terrasse du théâtre en contrebas et, plus éloignées encore, les rues de la ville.

Le soleil éclaire ce bout de jardin comme il avait éclairé l’autre jardin, le jardin renaissant, au soleil italien du XVème siècle – c’était le début des gémissements : d’abord des gémissements de plaisir puis des gémissements de douleur, et ils se sont tant mêlés ensuite les uns aux autres qu’elle n’existe pas, l’oreille qui pourrait les distinguer aujourd’hui. Et nous mangeons encore les fruits de ce jardin ancien, même s’ils sont maintenant recouverts d’une fine couche de pourriture, ou de poussière.

C’est dans ce jardin que nous avons appris à regarder et, en apprenant à regarder, nous avons appris à désirer le monde, le Nouveau Monde. Alors nous avons inventé les artistes et nous avons inventé les conquistadors ; nous avons inventé les artistes pour qu’ils nous dessinent le monde et nous avons inventé les conquistadors pour qu’ils nous le possèdent – rien de nouveau sous le soleil, nous nous sommes habitués ; nous nous sommes habitués à ce nouveau regard, et nous nous sommes habitués à ce nouveau monde qui est devenu le nôtre. Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi.

Ce petit spectacle est une révérence irrévérencieuse faite au jour de notre naissance, qu’on a appelé plus tard Renaissance afin de le peindre sans doute aux couleurs de la fatalité. Trois figures costumées, comme tout droit sorties du placard, rejouent à l’ombre du jardin les jeux furieux du regard occidental, au rythme lent d’une pavane.

 

Sélectionné à la « Garden Party » dans le cadre du festival OFF 2021 au Théâtre des Doms

Garden Party au Théâtre des Doms à Avignon