Axel Cornil

Sales Gosses cie

Axel Cornil est né en 1990, année du cheval dans l’astrologie chinoise, signe dont la description colle parfaitement à sa personnalité selon certains. Il a été élevé par un père anarcho-syndicaliste et une mère romaniste dans la région charbonneuse de Mons. Cela fait de lui un sale d’jaune comme le veut l’expression, ce dont qu’il ne se cache pas et qu’il tente même d’insuffler dans sa pratique d’auteur et de metteur en scène.

Il trouve souvent le monde (et la vie) moche, injuste et cruel, ce qui le fait longtemps hésiter entre le grand banditisme et le théâtre. Trop peu intrépide pour la vie criminelle, il choisit de monter des aventures en bande, fabrique des spectacles et noircir du papier après ses études de comédien à Arts au Carré à Mons et d’écriture à l’INSAS.

Il est l’auteur de: Magnifico (2012), J’ai enterré mon frère pour danser sur sa tombe (2013), Si je crève ce sera d’amour (Lansman 2015), Du Béton dans les Plumes (Lansman 2015), Jean Jean ou on a pas tous la chance d’être cool (Lansman 2016), Nous nous aimerions 100 ans (2018) et Ravachol (Sales Gosses éditeurs 2019).

Il fait partie de MoDul, depuis le fondement de la structure et y crée ses projets de mise en scène. Cette collaboration a donné lieu à ses deux créations en tant metteur en scène (Du béton dans les plumes et Ravachol). Il travaille régulièrement avec différentes compagnies: De facto (Antoine Laubin), L’acteur et l’écrit (Frédéric Dussenne), l’Isolat et Les compagnons pointent. Sans être stakhanoviste, tout ce travail lui procure une joie intense et non dissimulée.

En 2019, il cofonde avec Valentin Demarcin et Meryl Moens la maison d’édition Sales Gosses qui pense des objets livres à la croisée entre arts visuels et théâtre.

En dehors du théâtre, il aime boire des verres pour refaire le monde sans le changer, bricoler des guitares à base de boîte de cigare et boxer de temps à autre.